Newsletter numéro 2 – janvier 2012

INNOVATION

1-L’OFFRE TARIFAIRE RESEAU DE CCPATH

Comment bénéficier de la tarification « réseau » de CCpath ?

Bénéficier de la tarification « réseau » de CCpath en créant votre propre réseau virtuel et en choisissant la facturation mensuelle :

Jusqu’à 12% de remise immédiate sur votre facture mensuelle.

L a remise s’applique à toutes les analyses CCpath y compris les bilans diagnostiques!!
Aucun engagement de durée : le calcul se fait sur le nombre de prélèvements reçus dans le mois par l’ensemble des cliniques et cabinets du réseau !!

Pour plus de détails, consultez l’offre tarifaire complète :

FICHE PRATIQUE

2-La biopsie médullaire : Quand et Pourquoi ?

(A) QUAND ENVISAGER UNE EXPLORATION DE LA MOELLE OSSEUSE HEMATOPOIETIQUE ?

Quatre situations cliniques distinctes doivent inciter à  explorer la moelle osseuse hématopoïétique :

1-    Anomalie quantitative de la NFS suggérant la participation d’une altération centrale de l’hématopoïèse ;

2-    Anomalies qualitatives des cellules sanguines circulantes à la lecture du frottis sanguin ;

3-  Bilan d’extension ;

4-    Exploration des fièvres d’origine indéterminée (FOI).

Pour plus de détails :

 

(B) LES INDICATIONS DU MYELOGRAMME : 

Le myélogramme est une exploration cytologique de la moelle osseuse hématopoïétique;
il repose sur l’observation et l’interprétation des éléments suivants :

1-    la morphologie des cellules

2-   la proportion respective des différentes lignéescellulaires

3-   la présence de cellules inflammatoires

4-   la découverte de cellules métastatiques

Pour plus de détails :

Par  conséquent, le myélogramme permettra d’une part d’exclure en première intention une aplasie médullaire si les frottis apparaissent riches en cellules et d’autre part d’accéder aux détails cytologiques des différentes lignées cellulaires

 

(C) LES INDICATIONS DE LA BIOPSIES MEDULLAIRES : 

La biopsie ostéomédullaire est un examen histopathologique de la moelle osseuse hématopoïétique ;

il repose sur l’aspect architectural de la moelle osseuse hématopoïétique en évaluant les éléments suivants :

1- répartition des différentes lignées cellulaires au sein des espaces médullaires,

2- nature et abondance du stroma conjonctivo-vasculaire de soutien,

3- proportion  des différentes lignées cellulaires,

4- morphologie des cellules,

5- découverte de foyers inflammatoires ou de cellules métastatiques.

La biopsie ostéo-médullaire permet de poser le diagnostic final d’aplasie médullaire.

Pour plus de détails :

 

(D) CHOIX DE L’EXAMEN : 

Sauf exception, le myélogramme doit toujours précéder la biopsie ostéo-médullaire.

  • La biopsie ostéo-médullaire peut compléter le myélogramme et fournir des données pronostiques quand le myélogramme aboutit au diagnostic de syndrome myélodysplasique et/ ou myéloprolifératif chronique, d’infiltration leucémique ou lymphomateuse  (évaluation histologiques des lésions irréversibles telles que la fibrose, pourcentage de surface médullaire infiltrée, ….).

La biopsie médullaire peut également faire l’objet de colorations complémentaires et d’immuno-marquages si nécessaire.

  • La biopsie médullaire doit systématiquement être réalisée lorsque la qualité du myélogramme s’avère médiocre.
  • Préférer d’emblée la biopsie ostéo-médullaire pour les suspicions d’aplasie médullaire, pour rechercher une fibrose médullaire ou pour identifier des lésions focales (granulomes, envahissement tumoral métastatique, myélome …).

Pour plus de détails :

 

 

Remarque : Si l’animal s’avère difficile à manipuler et qu’une anesthésie générale est nécessaire pour la réalisation d’une ponction, d’une prise de sang ou autre, il est conseillé de réaliser concomitamment le myélogramme et la biopsie médullaire. Le myélogramme est analysé dans un premier temps, la biopsie médullaire pouvant être conservée dans son fixateur sans subir d’altération, et être analysée dans un second temps.